Fête nationale, photos et discours de l’Ambassadeur de France

JPEG - 29.6 ko
Accueil des invités (de droite à gauche) : M. Jérôme Pasquier, Ambassadeur de France, Mlle Salina Grenet, Premier conseiller, M. Pierre-Christian Soccoja, Deuxième conseiller, Lieutenant-Colonel Olivier Rouanet, Attaché de défense, M. Denis Dobo-Schoenenberg, Conseiller de coopération et d’action culturelle, et M. Rodolphe Le Dref, Vice-Consul
(JPEG - 29.6 ko)

Discours prononcé par l’Ambassadeur de France M. Jérôme Pasquier

Monsieur le vice-Président du Parlement

Monsieur le Ministre,

Mesdames, Messieurs les Secrétaires d’Etat,

Mesdames et Messieurs, chers amis,

C’est pour moi un grand honneur et un plaisir de vous accueillir, ce soir, pour la première fois depuis mon arrivée à Zagreb, afin de célébrer ensemble la Fête nationale française.

En ce 14 juillet, nous commémorons, vous le savez, la Révolution française de 1789. Le Président Mesic, lorsque je lui ai remis mes lettres de créances, m’a rappelé combien les Croates avaient été marqués par cet événement. Un arbre de la Liberté avait ainsi été érigé à Zagreb en hommage à la Révolution française.

Lors de mes différentes visites d’arrivée auprès des hauts responsables croates, j’ai pu constater et me réjouir avec eux de l’excellence de nos relations bilatérales dans tous les domaines : politique, économique, culturel et en matière d’éducation.

Dans ce dernier domaine, un projet nous tient tout particulièrement à coeur, à nous Français mais aussi à nos amis allemands : l’installation, à la rentrée 2010, de l’« Eurocampus », l’école franco-allemande, dans de nouveaux locaux au sein d’une école croate. Je tiens ici à remercier Mr. le Maire de Zagreb de l’intérêt qu’il porte à ce projet, ainsi que les autorités croates qui l’ont soutenu depuis le début.

Nos relations bilatérales ont connu un développement sans précédent au cours des dernières années. Je m’efforcerai, tout au long de ma mission, de continuer à les renforcer. Lors de la visite M. Ivo Sanader à Paris en février, le Président Sarkozy a souhaité conclure avec la Croatie un accord de partenariat stratégique. Nous y travaillons. Cet accord sera un symbole fort de l’amitié et de la confiance qui caractérisent nos relations.

Accueil des invités
M. Ivan Šimonović, ministre croate de la justice
Discours de l'Ambassadeur de France M. Jérôme Pasquier
L'Ambassadeur Pasquier (à gauche), M. Vladimir Šeks, Vice-président du Parlement croate (au milieu), et M. Martial Adam, 1er secrétaire
L'Ambassadeur Pasquier (à gauche), Mme Tereza Kesovija, chanteuse croate, et M. Stéphane Ré, directeur de l'Institut français de Zagreb

Si la Croatie aime la France (j’ai pu le constater chaque jour depuis mon arrivée), la France et les Français aiment la Croatie ! Un demi-million de touristes français se rendent ainsi, chaque année, en Croatie. Je tiens à saluer les deux policiers et les deux pompiers français qui sont parmi nous ce soir et qui iront, pendant tout l’été, assister leurs collègues croates sur la cote. Cette coopération, renouvelée chaque année, est très appréciée des touristes français.

Au niveau international, la France et la Croatie sont des partenaires.

Reste aujourd’hui à atteindre le deuxième objectif stratégique que s’est fixé la Croatie, à savoir l’entrée dans l’UE. La France souhaite que la Croatie puisse adhérer rapidement. Pour cela, il faut que les difficultés actuelles bloquant le processus de négociation soient surmontées. Le statu quo n’est pas une option. La France a déployé de grands efforts pour aider à trouver une solution. Nous continuerons à y travailler. Nous comptons sur le nouveau gouvernement croate pour que, de son côté, il poursuive et mène à bien les importantes réformes déjà engagées.

Je vous souhaite à tous une excellente soirée.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 07/08/2012

Haut de page