Message de dernière minute : COVID 19

Message de dernière minute :

France :

Instauration d’un couvre-feu dans certaines villes françaises à partir du 16 octobre 2020 à minuit : Le titre de transport (billet d’avion, billet de train, etc.) de et vers la France vaut dérogation.

Croatie :

Par décision du 30 juin 2020 des autorités croates,

-  les citoyens des Etats membres de l’Union européenne ou de l’espace Schengen, quel que soit leur lieu de résidence, ainsi que les membres de leurs familles,
-  les citoyens de pays tiers résidents de longue durée au sens de la Directive 2003/109/CE du Conseil du 25 novembre 2003,
-  les personnes autorisées à résider dans l’Union européenne selon d’autres Directives de l’Union européenne ou selon la loi nationale d’un Etat membre,

n’ont plus à justifier leur raison d’entrer en Croatie (intérêt économique, touristique …).

Ces personnes peuvent entrer en Croatie dans les mêmes conditions qu’avant la crise sanitaire, mais toujours sous contrôle épidémiologique et avec l’obligation de se conformer aux recommandations de l’Institut croate de santé publique (HZJZ : https://www.hzjz.hr/aktualnosti/covid-19-pandemic-recommendations-in-english/ (informations disponibles en anglais). Il est conseillé de respecter les gestes barrière.

A partir du 27 octobre, les mesures de lutte contre la pandémie sont renforcées dans toute la Croatie :

Port du masque : tous les lieux fermés ainsi qu’à l’extérieur, là où il n’est pas possible de respecter la distanciation de 1,5m.

Rassemblements  :
- interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes,
- les rassemblements publics de plus de 30 doivent être annoncés préalablement à la protection civile, les participants identifiés (à partir de 15 participants) et doivent s’interrompre à 22h,
- pas plus de 30 personnes peuvent assister aux mariages et enterrements. Les fêtes de mariage ne peuvent pas durer au-delà de minuit,
- les autres fête ne peuvent accueillir plus de 15 participants,
- interdiction de vente d’alcool entre 00h et 06h,
- les événements sportifs doivent se dérouler sans public.

Afin d’accélérer le passage de la frontière croate, il est conseillé aux voyageurs arrivant en Croatie de renseigner à l’avance le formulaire mis en place par le ministère de l’intérieur croate : https://entercroatia.mup.hr/ (version française disponible).

Il n’y a plus de mesures d’auto-isolement ou de mise en quarantaine à l’entrée en Croatie pour les catégories de personnes listées ci-dessus.

Le virus n’ayant pas disparu, la situation reste évolutive. Il convient de s’informer sur les conditions d’entrée en Croatie, l’évolution de la situation sanitaire et les consignes des autorités locales sur les sites du gouvernement croate https://www.koronavirus.hr/en et du ministère de la santé : https://www.hzjz.hr/aktualnosti/covid-19-pandemic-recommendations-in-english/, (disponible en anglais)

Dépistage du Covid-19 en Croatie :

Urgences :

En cas de symptômes de maladie respiratoire aiguë évocateurs du COVID-19 (par exemple fièvre, mal de gorge, toux, difficulté à respirer, perte d’odorat ou de goût…), il est possible de contacter les cliniques COVID-19 (https://www.koronavirus.hr/important-phone-numbers/152 ) ou les cliniques touristiques (turisticka ambulanta). Il est aussi possible de se rendre aux urgences de l’hôpital si cette condition médicale et les possibilités le permettent, ou appeler le service médical d’urgence au 194 ou au 112.

Pour la prise en charge par la sécurité sociale, les règles habituelles de la réglementation européenne relatives à l’utilisation des soins d’urgence dans un autre État membre s’appliquent : les personnes assurées titulaires d’une carte européenne d’assurance maladie d’autres États membres de l’Union européenne, atteintes de coronavirus lors d’un séjour temporaire en République de Croatie, ont le droit aux soins en République de Croatie requis dans le cadre du traitement de ladite maladie.

Dépistage préventif ou pour raisons administratives :

Des tests à la demande pour des raisons administratives et juridiques (par ex. voyages à l’étranger, etc.) ou pour d’autres raisons personnelles peuvent être effectués aux propres frais du demandeur. Dans ce cas, les frais ne sont pas pris en charge par la carte européenne de santé. Il est possible que certaines mutuelles en France remboursent ces tests. Ces informations sont à vérifier auprès de leur mutuelle par les personnes concernées.

La liste des centres de dépistage est consultable sous ce lien : https://www.koronavirus.hr/testing-centers-in-croatia/764

Il y a de nombreux vols entre la Croatie et la France. Les programmes de vol des aéroports sont régulièrement mis à jour sur leurs sites en ligne. Le passage des frontières par la route est également possible.

Pour les conditions d’entrée ou de transit dans les pays limitrophes, il convient de se renseigner sur les sites internet des représentations diplomatiques de ces pays et de consulter la page Conseils aux voyageurs du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères, par destination : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/.

Coronavirus : aide aux Français résidents en difficulté

1. Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié de pandémie la flambée mondiale de coronavirus Covid-19 apparue à Wuhan (Chine) fin décembre 2019. La liste des pays concernés est consultable sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

2. Compte tenu de l’évolution de l’épidémie, il est conseillé d’éviter les voyages vers les zones où le virus circule activement (cf. liste des zones d’exposition à risque établie par le ministère de la santé), en attendant que la situation se rétablisse.

3. Il convient de s’informer de l’évolution de la situation sanitaire et des consignes des autorités locales (notamment sur le site du ministère de la santé, en anglais et de consulter le site internet et les réseaux sociaux de l’OMS et de l’ambassade de France en Croatie avant d’envisager un déplacement dans le pays.

4. Il est recommandé de :
• Adopter les bonnes pratiques d’hygiène : se laver les mains régulièrement ; tousser dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique ;
• Surveiller sa température 2 fois par jour ;

Coronavirus : les gestes à adopter
par Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

Information en cas d’urgence

Conseils pour anticiper des situations d’urgence

-  Enregistrez-vous sur le fil d’Ariane du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères pour pouvoir être facilement contacter par les autorités françaises en cas de besoin ;

- Consultez les sites de la protection civile croate (DUZS) site webFacebookTwitter.

Numéro d’urgence

Le 112 est un numéro d’appel d’urgence européen pour tous types d’urgences (urgences médicales, pompiers, police, secours en montagne, urgence vétérinaire, incendie, toutes situations qui mettent en danger la vie et la santé des personnes et des animaux ainsi que celles qui contaminent l’environnement)  : vous pouvez appeler le 112 à n’importe quel moment de la journée et depuis partout en Croatie. C’est un numéro gratuit qui peut être composé à partir d’un téléphone fixe ou portable, même bloqué, sans crédit, avec n’importe quel opérateur européen. Les langues utilisés au standard 112 sont : anglais, allemand, italien, hongrois, slovaque et tchèque.

Numéros d’appel d’urgence européen  : 92 (police) 93 (pompiers) 94 (urgences médicales) 9155 (secours maritime).

Notice d’information des autorités croates pour les touristes français

Conseils aux voyageurs

Fiche Croatie

Conseils en cas de séisme

Qualité des eaux de baignade sur la côte croate (lien du Ministère croate de protection de l’environnement)

Port d’arme (de chasse et de sport) en Croatie

Déplacements illicites d’enfants

Entrée d’animaux de compagnie

Informations pour la venue en Croatie

Obligation de se munir de papier d’identité :

Le 1er juillet 2013, la Croatie est devenue le 28ème membre de l’Union européenne. Toutefois elle n’intègre pas immédiatement l’espace Schengen. Cela signifie, comme pour tout autre déplacement, qu’il vous faut impérativement, pour entrer en Croatie et pour pouvoir en repartir, un passeport ou une carte d’identité en cours de validité, couvrant l’intégralité de votre voyage.

Les mineurs français dépourvus de titre d’identité ou de voyage ne sont pas autorisés à entrer sur le territoire croate, ni à le quitter.

Le livret de famille ne constitue pas un document d’identité ou de voyage.

Une photocopie du formulaire de demande de renouvellement d’une carte d’identité ou d’un passeport ou bien encore le récépissé du dépôt de la demande de renouvellement - délivré en France par la préfecture ou la Mairie de votre lieu de résidence - ne permet pas non plus de se rendre en Croatie ou d’en repartir.


Court séjour avec une carte nationale d’identité

Pour un séjour touristique de moins de 3 mois, tous les voyageurs — mineurs inclus — doivent être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité de validité couvrant toute la durée du séjour. Le livret de famille ne suffit pas : il ne s’agit pas d’un document de voyage.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/inte...

Par ailleurs, depuis le 12 juin 2010, la Serbie dispense les citoyens de l’Union européenne de la présentation du passeport à ses frontières : la carte d’identité en cours de validité est donc suffisante pour traverser le pays ou pour y séjourner.

Carte nationale d’identité ou passeport confisqué par la police croate

En cas de confiscation par la police croate de votre carte nationale d’identité ou de votre passeport, de perte ou de vol de ces mêmes documents, et si vous n’avez aucun autre document d’identité (attention : le permis de conduire ou le livret de famille ne sont pas des documents d’identité), alors vous aurez besoin d’un laissez-passer consulaire afin de pouvoir rentrer en France.

La procédure administrative requiert un délai d’examen pouvant atteindre 72 heures, le temps de consulter la préfecture qui a délivré le titre d’identité confisqué.

Veillez à ne pas attendre le jour de votre départ pour solliciter le consulat pour éviter tout contre temps lors de votre retour en France.

Perte ou vol de carte d’identité et/ou de passeport

Le consulat tient également à signaler que la grande majorité des pertes ou vols de documents et d’effets personnels est due à une négligence (sacs laissés sans surveillance sur la plage ou à vue dans un véhicule…). Afin de ne pas gâcher vos vacances, restez vigilants surtout dans les zones à forte densité de touristes.

Avant toute chose, il convient de faire une déclaration de perte ou de vol auprès de la police croate. Dès votre retour en France, vous devrez également vous rendre au commissariat de police afin de remplir une déclaration de perte ou de vol en vue du renouvellement de vos papiers.

Si vous n’avez perdu qu’un des deux documents et êtes encore en possession de votre passeport ou de votre carte d’identité, vous avez la possibilité de rentrer en France. Si un de ces documents est resté à votre domicile et que la durée de votre séjour en Croatie le permet, vous avez la possibilité de demander à un proche de vous l’envoyer de France par transporteur express privé.

Dans le cas contraire, ou si votre pièce d’identité est périmée, veuillez prendre contact avec la section consulaire de l’ambassade de France au 01 48 93 680 si vous appelez de Croatie ou 00 385 1 48 93 680 si vous appelez d’un portable français. La section consulaire pourra établir un laissez-passer, ce qui nécessite votre comparution personnelle dans les locaux du consulat de France à Zagreb aux heures d’ouverture(8h45 à 12h45, du lundi au vendredi, en ayant pris préalablement rendez-vous).

Pour l’obtention du laissez-passer, il vous faudra fournir, outre votre déclaration de perte ou de vol, une photo d’identité tête nue au format 35x45 mm ainsi que la somme de 417 kuna.

En l’absence de copie de votre pièce d’identité, la consultation de la préfecture ou sous-préfecture ayant délivré la pièce d’identité perdue ou volée est obligatoire et préalable à la délivrance du laissez-passer. Cela peut requérir un délai de 24 à 48h (en jours ouvrés) avant la délivrance du laissez-passer. Aussi nous vous invitons à faire une copie de votre pièce d’identité et à la mettre dans un endroit séparé du reste de vos papiers .

Ce laissez-passer ne permet qu’un retour en France (avec une possibilité de correspondance en cas de retour en avion avec un vol non direct ou dans le cas d’un retour en voiture). En aucun cas il ne permet de se rendre dans un autre pays pour raisons touristiques.

Perte ou vol de la carte de résident en France

Avant toute chose, il convient de faire une déclaration de perte ou de vol auprès de la police croate.

Veuillez ensuite prendre contact avec la section consulaire de l’ambassade de France au 01 48 93 680 si vous appelez de Croatie ou 00 385 1 48 93 680 si vous appelez d’un portable français. La section consulaire pourra délivrer, sous certaines conditions, un visa de retour, ce qui peut nécessiter plusieurs semaines.

Accidents de circulation et contraventions : que faire ?

Cliquez ici pour ouvrir la page

Voyager par la route en passant par la Slovénie : attention, la vignette slovène est obligatoire

L’achat et l’affichage de la vignette permettant de circuler sur les autoroutes et les voies rapides (y compris sur le périphérique de Ljubljana) est obligatoire en Slovénie. La vignette est soit hebdomadaire (15€), soit mensuelle (30€), soit annuelle pour un coût de 95€. La vignette peut être achetée dans les stations services des autoroutes. Toute personne circulant sans vignette valide est systématiquement punie d’une amende pouvant varier de 300 à 800€ et les autorités croates peuvent confisquer tous les documents des contrevenants (carte nationale d’identité, passeport, carte grise du véhicule, permis de conduire) jusqu’à ce que l’amende soit payée.

Santé

Il est recommandé à tout visiteur suivant un traitement spécifique d´apporter les médicaments pour toute la durée du séjour. Par ailleurs, ce traitement doit être accompagné d´un certificat médical ou une ordonnance devant être traduit en croate (qui servira à la fois à se réapprovisionner en cas de besoin auprès d´une pharmacie ou à pouvoir justifier du port des médicaments aux douanes lors des passages à la frontière dans la région).

La carte européenne d´assurance maladie est valable en Croatie mais uniquement pour des actes urgents ou qui ne peuvent attendre un retour en France. Elle ne peut être utilisée pour une simple prescription de médicaments.

Si vous ne pouvez pas présenter votre carte européenne d´assurance maladie, Il vous faudra alors régler sur place les factures médicales et hospitalières que vous pourrez éventuellement vous faire rembourser par la sécurité sociale à votre retour en France sur présentation des justificatifs (factures et détail des soins).

Notice soins à l’étranger

Formulaire Cerfa

Dernière modification : 27/10/2020

Haut de page